Pour vous mettre à l’aise, je précise de suite que ce nouvel article n’est pas du tout un article politique. Que du contraire. C’est un article sur l’amour.

L’amour d’une femme et d’un homme. L’amour d’une femme pour son homme. L’amour d’un homme à sa femme.

Deux êtres qui se tiennent la main et marchent, ensemble, en  regardant vers la même direction…

Un couple, deux passions…

Il fait référence à une histoire de couple, une aventure amoureuse qui est désormais devenue publique : la passion qui unit Brigitte à Emmanuel Macron. Et ce qui m’interpelle personnellement, ce sont les points communs que je trouve entre leur aventure passionnée et celle que je vis avec mon épouse, Jacqueline Bossier, mais aussi avec celle des deux personnages principaux de mon premier roman « Troubles Jeux », édité en 2015.

Dans « Troubles Jeux », pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu, on découvre une passion amoureuse folle entre Catherine qui part enseigner la littérature française à l’université de Berkeley (Californie) et l’un de ses étudiants, Marc, photographe et écrivain, qui cherche un moyen de se remettre à niveau dans la maîtrise de la langue de Voltaire, afin d’écrire dans sa langue d’origine. Leur rencontre, en plein amphithéâtre, alors que Marc est arrivé en retard, va provoquer une véritable cristallisation. Un seul regard aura suffi… Catherine va ressentir un envol de papillons dans son ventre. Marc va succomber immédiatement au regard de sa professeure et basculer vers un amour absolu. Leur différence d’âge (Catherine a 20 années et quelques de plus que Marc) ne sera jamais un obstacle. C’est plutôt une ex de Marc, Jude, qui pourrait jouer des « Troubles Jeux » dans leur passion naissante. Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher le suspense…

Brigitte Macron, née Trogneux, le 13 avril 1953, était déjà mariée et maman quand elle a rencontré Emmanuel Macron (né le 21 décembre 1977), en 1993. Brigitte est professeure de français et de latin. Elle anime aussi un atelier théâtre. C’est là que le coup de foudre va se produire quand elle découvre le jeune Emmanuel, alors âgé de 15 ans et en classe de seconde. L’amour a ses raisons que la raison ne connaît pas. Les deux tourtereaux vont donc vivre une liaison passionnelle, un amour fou qui se conclura par un mariage en 2007.

Pour « Troubles Jeux », j’avais été inspiré par une nouvelle écrite à l’âge de 17 ans. À l’époque, je ressentais un amour platonique pour une de mes professeures. Les poèmes s’enchaînaient aux nouvelles, cet amour d’adolescent resta sans suite, car timide et maladroit, jamais je n’osais lui déclarer ma flamme. C’est donc 34 années plus tard que j’ai relu ce texte. Cette redécouverte d’un de mes écrits de jeunesse m’a poussé à écrire mon premier roman « Troubles Jeux ». Je ne connaissais pas Emmanuel Macron, à l’époque, comme beaucoup d’entre nous, si ce n’est, distraitement, via les JT français. Le hasard des destins croisés se retrouve donc dans nos histoires respectives.

 

Mais ce n’est pas tout…

 

Quand je suis sorti de cure début août 2010, j’étais un oisillon blessé tombé du nid. Je devais tout recommencer depuis zéro. Ma priorité était de retrouver un emploi. C’est cet objectif qui me conduisit vers une institution publique où je devais rencontrer celle qui allait changer ma vie : Jacqueline. Plusieurs semaines plus tard, notre amour ressenti se conclut dans une nuit partagée à l’issue de laquelle nous ne quittâmes plus. Elle m’a pris comme j’étais : alcoolique abstinent et avec 16 euros sur mon compte banque.

 

Une femme peut changer un homme : je le sais. Une femme peut pousser un homme à gravir les montagnes : je le confirme. L’amour peut tout : vous pouvez me croire.

 

Le poète Aragon l’a écrit : « La femme est l’avenir de l’homme ». Jean Ferrat l’a très bien chanté. Derrière l’homme, cherchez donc la femme… Un test ? Michelle Obama, Hillary Clinton, Brigitte Macron, Zelda Fitzgerald, Simone de Beauvoir, Jackie Bouvier-Kennedy…

Les grands hommes se sont réalisés, souvent, par amour. Certains ont préservé leur vie privée, mais on sait, par les biographes et les historiens que François Mitterrand est le résultat, dans son ascension après une longue traversée du désert, de l’amour-passion de son épouse Danielle et de sa seconde « concubine » Mme Pingeot. Et que dire, aussi, de la vie partagée, à l’ombre du pouvoir, en toute complicité, avec sa fille « cachée » Mazarine ?

Oui, la femme est l’avenir de l’homme. Et j’irai même encore plus loin : la femme est le moteur de l’homme, son carburant, son énergie et son garde fou.

Et nous, alors ???

Alors, vous le savez, je vous le dis chaque jour « Soyez heureux, soyons heureux ». Cette fois, j’irai plus loin encore : « Vivez votre amour de ce jour comme si c’était le dernier de votre vie, car cela n’a pas de prix ».

amour passion

La femme est l’avenir de son homme

 

À bientôt pour le prochain article…

 

Jean-Claude Lardinois

@écrivain heureux